C’est entre montagne de Lure et Luberon, dans le charmant village de Saint-Michel l’Obseravtoire (04), qu’Eric Litschky exerce son art de la ferronnerie, fort de ses vingt années d’expérience acquises dans les forges du boiteux Vulcain.

Avant son installation en Haute-Provence, cet Alsacien d’origine a voyagé, multipliant rencontres et expériences jusqu’à sa décision de laisser s’épanouir sa sensibilité artistique dans le travail d’un matériau noble, dénaturé dans l’industrie. Car le premier contact d’Eric Litschky avec le métal fut en usine, en tant qu’ajusteur-mécanicien-monteur, la pression familiale l’ayant poussé à obtenir un CAP en 1981.

Mais à toute chose malheur est bon, et cette expérience professionnelle comme travailleur intérimaire permis à notre amoureux des arts de s’en aller découvrir les chefs d’oeuvre artistiques qui illuminent le bassin méditerranéen : Antiquité grecque, romaine, civilisation arabo-musulmane… De quoi nourrir l’inspiration dans les menus travaux qu’Eric effectuait entre deux voyages ; une rampe parsemée de notes de musique et d’une clé de sol, des chandeliers, des lampes et divers autres petits objets.

Les années passant, de chantier en chantier, d’expérience en expérience (aussi bien dans le bâtiment que dans la décoration de scènes de théâtre), Eric décide de s’installer en Provence. Transformant tout d’abord des objets de récupération, notamment des lits en fer forgé qui retrouvaient une seconde vie en banquette, l’artiste se lasse et les limites de ces objets lui apparaissent comme autant de freins à son épanouissement. C’est alors qu’Eric se mets à travailler du fer neuf, qu’il se plaît à marier avec du bois, de la pierre, du cuivre, du laiton… Et qu’il s’ouvre aux œuvres contemporaines, qui ne l’intéressaient pas au premier abord. Mais « seuls les imbéciles ne changent pas d’avis » aussi Eric se plaît de plus en plus à apprécier la finesse et la précision des lignes et courbes dans le rapport des proportions et dans leur esthétique.

Une esthétique créée par l’Homme avec cet objectif insensé de reproduire la beauté émanant de l’oeuvre de Dame Nature : l’écoulement d’une rivière le long d’une montagne, les feuilles tombant d’un arbre, le chant d’une cascade… « La Nature offre les plus beaux exemples d’harmonie, il suffit d’observer ». Puis de retranscrire cette beauté dans la matière, ce qu’Eric Litschky s’attache à faire depuis près d’un quart de siècle et que nous vous invitons à découvrir à travers un florilège de ses plus belles réalisations !

> ARTICLES DE PRESSE

partagez