L’humanité étant aussi ronde que carrée, il me plaît à utiliser les sections carrées et les sections rondes. J’ai toutefois une préférence pour le rond, le carré ayant des angles d’une rigueur aussi implacable et incontournable que les lois qui régissent la nature. Les ondes, les vagues, les courbes, le cercle, les rondeurs, sont le mouvement, le chemin du vivant, la destinée ou le voyage.

L’univers, la vie est en perpétuel mouvement. Un caillou jeté à l’eau crée une vague, une ondulation dense à l’impacte. Elle s’amenuise au fur et à mesure qu’elle prend le large, même chose pour un moustique qui se pose sur une eau calme, ou le vent caressant l’eau… Les exemples sont nombreux.

De la même manière, n’ayant de cesse de contempler la nature, je ne peux qu’approximativement la reproduire. Je recopie ses mouvements, partant de la petite section de fer à la plus grosse, et inversement (ex : rond de 6 puis 8 10 12 14 16 et inversement 16 14 12 10 8 6 et ainsi de suite). Un œil averti surfera de telle manière à reproduire un mouvement ondulatoire avec une sensation plus légère à l’oeil, pareille à une fréquence ou vibration.

Ensuite viennent les ajouts de pierre, de bois sculpté ou flotté. En dehors des couleurs qui passent du jaune paille au bleue foncé obtenu en chauffant, le fer reste de la même couleur métal. Ajouter des pierres issues de la roche volcanique (agate, cornaline, labradorite, citrine, etc.) apporte de nombreuses couleurs. Le bois, sculpté ou non, avec ses veines, opposé au métal par sa texture, danse entre chaud et froid, en caressant la pierre. Un trio ou l’on ajoute mes mains forment les quatre éléments…  Mon cœur étant toujours présent les 5 éléments sont réunis.

La plupart de mes ouvrages naissent d’une longue observation de la nature et de son exaltante beauté. Le monde végétal est amplement présent. Les pierres polies, comme l’agate ou le quartz, par leur pouvoir apaisant et leur transparence, ne laissent nulle place au hasard dans un garde corps ou une rampe d’escalier. Les pierres prennent la place de la fleur quand les feuilles et les branches sont en fer rond. Chaque mètre devient alors un tableaux à part entière. Les sections de fer soigneusement choisies sont délicatement agencées selon les parties vides et pleines afin que l’ensemble soit justement proportionné et équilibré. Aucun détail n’est laissé au hasard.
Le quartz blanc serti dans une sculpture apporte la transparence, la lumière il vous tire vers le haut, et, comme un verre d’eau dans le désert, il étanche votre soif
Le quartz rose, lorsque votre vue l’effleure, vous fait un affectueux clin d’œil et vous rassure. Sur le chemin du vivant le monde est amour et paix

partagez